martes, 20 octubre 2020
Visitas totales a la web: 86110549

El portal de los profesionales de seguridad y emergencias

Nº 1 del mundo en español en seguridad global

Soluciones de seguridad global

Avis d’experts relatif à la stratégie de constitution d’un stock de contre-mesures médicales face à une pandémie grippale

www.santepubliquefrance.fr

SYNTHÈSE

Le cadre

Dans le cadre de la préparation à une pandémie grippale, les autorités sanitaires françaises ont notamment décidé la constitution de stocks de contre-mesures médicales, en particulier de stocks physiques de mesures barrière et d’antiviraux, afin de pouvoir protéger et/ou prendre en charge la population cible de manière accélérée.

Il faut régulièrement réévaluer cette stratégie au regard de l’évolution des connaissances et des innovations disponibles. La Direction générale de la santé (DGS) a saisi Santé publique France le 14 novembre 2016 afin de disposer d’un avis relatif à la stratégie d’utilisation des antiviraux pour faire face à une pandémie et au dimensionnement des stocks stratégiques nationaux d’antiviraux en s’appuyant sur des éléments probants.

La méthode

Un groupe d’experts indépendants a été constitué, et des sous-groupes de travail ont été constitués en son sein.

Le groupe d’experts a procédé à des auditions :

– Fabrice CARRAT, Institut Pierre Louis d’épidémiologie et de santé publique, Paris. – Daniel LEVY-BRUHL, Santé publique France, Direction des maladies infectieuses, responsable de l’Unité maladies respiratoires et vaccination, Saint-Maurice.
– Bruno LINA, Centre national de référence virus influenza, Laboratoire associé, Lyon.
– Isabelle PELLANNE, Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM), Saint-Denis.
– Caroline SEMAILLE, Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM), Saint-Denis.

Principes préalables émis par les experts

• Le risque et la gravité d’une pandémie ne peuvent être prévus, ni la date de sa survenue.
• Chaque pandémie a ses propres caractéristiques, liées aussi bien au virus lui-même qu’aux conditions sanitaires et sociales du moment et au lieu d’émergence. • Pour ces raisons, l’épidémie de grippe A(H1N1) de 2009/2010 ne peut être considérée comme une référence en termes de pandémie, en raison de sa relative bénignité. Mais tout aussi bien l’épidémie de 1918/1919, en raison de la virulence du virus et surtout des conditions sanitaires de l’époque, ne peut être considérée comme une référence de gravité pour notre époque. En revanche, ces pandémies peuvent constituer des bases pour modéliser et comparer des mesures de protection.
• Le risque doit être considéré comme important, mais sa survenue ne peut être datée. En conséquence un stock peut arriver à péremption sans qu’il y ait eu besoin de l’utiliser. Cela ne remet pas en cause la nécessité d’une préparation au risque. La constitution d’un stock devrait être considérée comme le paiement d’une assurance, que l’on souhaite, malgré la dépense, ne jamais avoir besoin d’utiliser. Sa constitution ne saurait ainsi être assimilée à une dépense indue.
• Les experts ont souhaité compléter leur avis sur les antiviraux par des considérations concernant les autres mesures barrière dans le cadre d’une stratégie globale.
• Ils n’ont pas souhaité s’exprimer sur une modélisation médico-économique, en l’absence des données nécessaires.
• Il leur est apparu souhaitable de souligner le besoin d’une collaboration européenne, dans ce cadre spécifique.
• Les experts insistent sur l’impérieuse nécessité de communication et de pédagogie coordonnée, à destination du grand public et des professionnels de santé notamment libéraux

Recommandations des experts

Relatives aux antiviraux


• Toutes les études menées par les structures internationales concluent à l’intérêt des inhibiteurs de la neuraminidase en cas de grippe saisonnière et de pandémie.
• Les antiviraux actuellement disponibles (inhibiteurs de la neuraminidase) sont utiles, aussi bien en prophylaxie qu’en traitement curatif.
• L’efficacité des antiviraux est liée à leur administration précoce dans le cours de la maladie (48 premières heures). Un pré-positionnement de ces traitements au plus près des malades potentiels est indispensable et doit être accompagné d’une information aux prescripteurs.
• L’association entre oseltamivir et zanamivir, de même que la double dose n’ont pas d’intérêt pour un même patient. • Aucune donnée nouvelle ne permet de remettre en cause les recommandations antérieures concernant la constitution d’un stock d’antiviraux.
• Ces recommandations sont similaires à celles faites par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et par d’autres pays.
• Il n’y a pas d’arguments pour modifier les indications préalablement définies, selon les stades de la pandémie : – initiale (contingentement) : malades et contacts ; – pandémie installée : malades et personnes contact à haut risque.
• Il n’y a pas d’argument pour modifier la recommandation relative au dimensionnement du stock : celui-ci doit permettre de traiter (curatif et préventif) 30 % de la population française (formes pédiatriques et formes adultes).
• Les antiviraux, avec les autres mesures barrière seront dans l’attente d’un vaccin, la seule possibilité de ralentissement de la diffusion de la pandémie. Les connaissances et les moyens sont très évolutifs. Le décideur devra tenir compte du fait que la réponse apportée à cette saisine vaut à l’instant T sans présager des solutions qui pourraient émerger à terme.

Lea aquí el documento completo

Fecha de publicaciónMayo 2019

BELT.ES no se hace responsable de las opiniones de los artículos reproducidos en nuestra Revista de Prensa, ni hace necesariamente suyas las opiniones y criterios expresados. La difusión de la información reproducida se realiza sin fines comerciales. 

Listado de Expertos

Recomendado

Profesión militar: Obediencia debida frente a la obligación de disentir

Con ocasión de la realización de estudios en el Instituto Universitario Gutiérrez Mellado tuve la ocasión de leer y analizar una serie de documentos de opinión que trataban en profundidad las diferentes facetas presentes en el campo de las relaciones cívico-militares; temas que , habitualmente, no han estado presentes en los diferentes cursos y actividades formativas en la enseñanza militar, ni, por supuesto, en la civil.

El paracaidista español que humilló a los «temibles» espías soviéticos

Joaquín Madolell, natural de Melilla y militar del Ejército del Aire, desarticuló la mayor red del espionaje...

Mascarillas falsas llenan tiendas y farmacias: cómo saber si la tuya lo es y qué riesgo tienen

Higiénicas, quirúrgicas, FFP... Estos términos hace dos meses no nos sonaban de casi nada a la mayor parte de los ciudadanos, y menos si nos decían que esto tenía algo que ver con mascarillas.

Últimas noticias

Apple no solicita al CNI la certificación de seguridad de sus teléfonos

El Centro Criptológico Nacional detalla en su 'Memoria Anual' los esfuerzos por dotar a la administración de...

El Sistema de Seguridad Integral en el Centro Nacional de Control del Gas Natural (Cenagas)

El Centro Nacional de Control del Gas Natural (Cenagas) de México apuesta por la seguridad integral para garantizar el abastecimiento seguro y...

Companies Facilitating Ransomware Payments Could Face Penalties

Companies that assist victims of ransomware attacks in making payments to criminal hackers could face penalties, according to a new advisory from the U.S....

Una violencia indómita: el siglo XX europeo

La centura pasada quedó marcada por violencia desatada y furibunda según recoge Julián Casanova en 'Una violencia indómita: el siglo XX europeo' (Crítica) Todos los adjetivos, no debemos...

Los troyanos bancarios latinoamericanos fijan su objetivo en España

Las campañas de ‘emails’ de los ciberdelincuentes han suplantado la identidad de la Agencia Tributaria, el Ministerio de Trabajo y Economía Social,...